Du plomb dans les jouets ? Un contrôle s’impose.

Une grande partie des jouets vendus sur les marchés américains et européens est fabriquée en Chine. Or ceux-ci connaissent de vives critiques en ce qui concerne la qualité au vu de la présence de matières potentiellement dangereuses, susceptibles d’aboutir à des actions de rappel et réclamations de dommages et intérêts onéreuses. Plus les cas signalés sont nombreux, plus les consommateurs hésitent à acheter des articles venus de Chine, ce qui justifie donc un contrôle sans failles dans l’intérêt des fabricants. Depuis l’entrée en vigueur de la directive européenne RoHS (Restriction of Hazardous Substances), la limitation de l’utilisation dans les biens de consommation de substances telles le plomb, le cadmium ou le mercure, est clairement réglementée.

Page précédente