Les métaux lourds dans les jouets

Du broyage à l’analyse

La sécurité des jouets doit être garantie. Tel est ce qu’exige la directive européenne 88/378/CEE dans laquelle sont clairement spécifiées les valeurs limites pour des substances comme l’arsenic, le plomb, le cadmium ou l’antimoine. Les quantités de métaux lourds contenus dans les jouets ne doivent présenter aucun risque pour la santé des enfants. Or ces derniers mois, des nouvelles rapportées dans la presse ont évoqué la détection de teneurs en métaux lourds dangereuses pour la santé. Plus les cas signalés sont nombreux, plus l’incertitude des consommateurs augmente, ce qui justifie donc un contrôle sans failles dans l’intérêt des fabricants.

Page précédente